20-30 ans

Choisir les pierres

de fondation de ma vie

Une proposition unique

UNE PROPOSITION UNIQUE

Nazareth, c’est un an à Notre-Dame de l’Ouÿe, ancienne abbaye, magnifiquement rénovée, et désormais maison d’accueil pour les jeunes du diocèse de Paris (retraites de préparation aux sacrements,…).

À qui s’adresse cette proposition ?
Aux jeunes catholiques de 20 à 30 ans ayant déjà fait un cycle d’études universitaires ou professionnelles, ou ayant une première expérience professionnelle.

Vous y vivrez un temps pour vous former, discerner, partager et servir pour mieux construire votre projet de vie, entouré d’une petite équipe d’adultes : éducateurs, psychologues, prêtres de Paris, laïques et consacrés.

Nazareth est porté par le diocèse de Paris et son archevêque.

Louis

« La promesse du projet Nazareth semble être celle d’une année, non pas de parenthèse, mais tremplin. C’est ce qui me plaît dans la proposition. Toutes les années de césure n’offrent pas cette perspective. Elle pourrait me permettre de servir très directement, que ce soit dans les tâches manuelles, les services aux autres… J’ajouterais que l’intérêt est d’avoir un cadre qui pousse à diriger au mieux son temps pendant et après l’année de service. La prière, la vie en communauté qui évite l’écueil du solipsisme, permet de se décentrer, l’attention portée à l’Autre dans les personnes et les lieux (accueil des visiteurs et travail manuel), le programme d’études enfin qui pousse à examiner sa vie et ses projets par le cœur et l’intellect… permettent je pense d’aller vers l’essentiel dont parle Thoreau, et de s’épanouir grâce à l’équilibre qu’on y trouve. »

Madeleine

« Face à un avenir incertain, on est tenté de planifier sa vie, avec des plans B, C, D de secours si le premier ne marche pas. Étant très rationnelle, j’ai souvent du mal à faire confiance en la Providence : c’est beau de prier, de contempler Dieu, de participer à la vie de l’Église, mais je ne voyais pas en quoi cela pouvait m’aider dans la vie quotidienne. En fait, j’avais tendance à séparer Dieu de ma vie, de mes choix et de mes actes.

Un texte de Simone Weil (La pesanteur et la grâce) m’a aidé à comprendre que vouloir poser des actes par soi-même, de manière indépendante, “libre”, est une vaine tentative. Elle compare cela à une balance dont l’aiguille indique si une action est bonne ou mauvaise. Pour orienter nos choix vers le bien, il ne sert à rien de trafiquer l’aiguille vers le bien ; ce qu’il faut changer, c’est le poids, notre âme, il faut accepter de se laisser remplir par la grâce (de manière concrète : consacrer du temps à Dieu quotidiennement même si cette relation est parfois bien silencieuse, discerner les éléments de la vie à la lumière des Écritures), et alors seulement, l’aiguille ira vers le bien. C’est un long chemin que je commence à peine, et l’accompagnement spirituel que propose la formation est une aide précieuse. »

« Que ces années de jeunesse soient un temps d’élargissement et de fortification de cette liberté. Un jour, vous ferez entrer votre futur conjoint dans votre famille. Vous donnerez ainsi à tous les vôtres la joie de voir que vous prenez la vie au sérieux et que vous croyez suffisamment en vous-mêmes et dans les autres pour engager votre vie sans réserve. Au milieu d’un monde agité et souvent dur, fonder une famille revient à proclamer que notre vie nous est donnée par amour et que notre plus grande tâche terrestre est d’apprendre à aimer en vérité, à travers nos forces et aussi nos faiblesses. »

Cardinal André Vingt-Trois, Lettre pastorale “La famille et la jeunesse : une espérance”

La fraternité à Notre-Dame de l’Ouÿe

Une fraternité chrétienne à travers le temps !

  • 1163, le roi Louis VII le jeune donne les terres de l’Ouÿe aux moines de Grandmont
  • 1763, l’abbaye bénédictine de St-Rémy des Landes (Clairefontaine) est transférée à Notre-Dame de l’Ouÿe.
  • 1792, exécution de l’abbesse et départ des sœurs, puis vente de l’Ouÿe à des propriétaires privés.
  • 1945, arrivée des Ursulines au Prieuré
  • 2015, achat par le diocèse de Paris

Aujourd’hui,

Une fraternité se poursuit par une équipe diocésaine, constituée de laïcs mariés ou consacrés, d’étudiants en année de césure, de jeunes professionnels et de prêtres. Cette équipe, unifiée par l’étude régulière des Écriture a pour mission d’être par son mode de vie un soutien ainsi qu’une force de proposition pour les jeunes et leurs responsables pastoraux qui sont accueillis à Notre-Dame de l’Ouÿe.

Un projet pastoral dans la lignée du Concile Vatican II qui souhaite développer une réflexion et des activités touchant à trois domaines majeurs : l’intériorité, l’anthropologie, l’écologie, permettant ainsi à chacun de grandir dans sa relation à Dieu, aux autres et au monde.

Et aussi un patrimoine à faire vivre pour en manifester les richesses historiques, artistiques et écologiques. Dans ce but les liens avec les ressources du territoire et l’Église locale sont un point d’attention.

Le projet

« Dieu a un projet pour chacun : le découvrir, répondre à sa propre vocation est une marche vers la réalisation heureuse de soi-même. »

Pape François, Rencontre avec les volontaires à l’occasion des JMJ à Rio de Janeiro

Vie pratique

Où vivrez-vous ?

Au sein d’une communauté à Notre Dame de l’Ouÿe dans des chambres individuelles avec des espaces de vie communautaires et dans une certaine autonomie

Avec qui vivrez-vous ?

Une dizaine de jeunes Nazareth, hommes et femmes à parité vivront cette année avec la fraternité qui vit sur place (deux familles, un prêtre, une laïc consacrée).

Rythme de vie ?

C’est le même que celui d’une année scolaire classique. La semaine : cours magistraux, travail en groupe, service. Certains week-ends : Mission auprès des jeunes. Possibilité de retourner dans sa famille les week-ends et pendant une partie des vacances scolaires.

Coût ?

Année entièrement financée par Notre Dame de l’Ouÿe.
Chaque étudiant sera indemnisé.

Notre-Dame de l’Ouÿe en images

Informations et inscription

Adresse

Votre candidature en 3 étapes :

  1. Demandez votre dossier d’inscription : nazareth@diocese-paris.net
  2. Envoyez votre dossier, CV et lettre de motivation à aesnault@diocese-paris.net
  3. Témoignez de vos motivations lors d’entretiens avec le directeur et un membre du projet

Rentrée : 18 septembre 2017

Contact